Petite journée tranquille...ça fait du bien...

Mi-Amour se repose ....moi j'ai travaillé jusqu'à 13hrs...

en passant devant chez ma soeur ...vu que ma mère y était aussi donc arrêté faire une tite jasette 

ensuite petite marche tranquille dans la forêt avec mi-amour c'est fou comme ça nous fait du bien..

ensuite on relaxe en écoutant des émissions enregistré durant la semaine jusqu'au retour de mon beau rayon de soleil de l'école....

je me prépare à faire de muffins pendant que les gars collé collé regarde le seigneur des agneaux :)

au chaud,,en semblent dans notre maison...ya rien de mieux 



Ouf..une semaine toute en émotions....

J'ai rentré Mi-Amour à l'urgence mercredi matin.....il en est ressorti aujourd'hui ...j'ai eu bien peur et même si je l'aime depuis le tout début profondément....nous prenons quand même un peu l'autre pour acquis pour toute sorte de raison, bonne ou non et de le voir ainsi à l'urgence moi seul à la maison avec les enfants lors des repas ..

Ouf...ça la remis les choses en perspectives que j'ai l'aime à l'infini et que sans lui ma vie et sans couleur, sans saveur, il est mon complément , que la vie est fragile tellement qu'il faut faire attention à l'autre...on le pense mais est-ce qu'on le réalise vraiment....

Il y a dans la vie des petits cadeaux mal emballés......


Congé à tout les lundi nous sommes en congé moi et Mi-Amour c'est notre deuxième lundi depuis Juin que nous le passons sans notre rayon de soleil...on en profite pour se faire plaisir....

Retourner se promener dans bois, marcher, jaser se retrouver, se taire aussi, respirer..nous sommes allés dîner au Batifole au Lac-Beauport bien mangé mais sans plus.....

De retour de notre marche M-Amour ne se sent pas trop bien...va se reposer...ne soupe pas...il avait un R.V. pour la voiture ...j'y vais ...mes fils..les deux veulent venir avec moi :) :) :) fait très rare pas pour mon rayon de soleil mais Wonderboy oui mais je savoure sa présence ça permet de jaser un peu...de créer un moment..

à notre retour Mi-Amour est malade.....et encore...je me rends compte que nous n'avons plus de gastrolyte ....vite avant que la pharmacie ferme...jase jase avec la pharmacienne et elle m'amène sur une autre piste que le virus ou autre ...elle me dit avez vous pensé à une crise de foie.....

ça se pourrait bien ...il avait de la difficulté à digérer depuis quelques jours et sur l'heure du midi il a manger un potage et il y avait beaucoup de crème et des moules sauces crémeuse et un dessert éclair au chocolat...alors humm c'est une piste a ne pas négliger pour l'instant....il est encore malade pauvre lui..........


Marché Marché Marché ...je suis allé au Marché du vieux Port pour acheter des fruits et des beaux légumes savoureux et me changer les idées ...

J'ai aussi passé l'aprèm à marcher dans le bois et une autre fois après le souper pour m'aider à me sentir mieux avec mes pensées....

Fait un beau feu dehors aussi en revenant, besoin de la nature pour me ressourcer, pour garder mon équilibre qui en ce moment est si fragile...



Comme si pour la première fois, je viens de regarder le titre de mon Blog

Vivre un jour à la fois, je ne me souviens plus pourquoi je l'ai choisi ....

Mais je pense que en ce moment il est vraiment approprié...

Parfois je le changerais pour une 1 heure à la fois et d'autres 1 min à la fois... 




Maussus que ça m'enrage et me chagrine...un Parc à 5 min de la maison que mon plus jeune va de temps en temps...Je ne voudrais plus qu'il y aille évidement....malheureusement..un beau parc ou on peut jouer habituellement tranquillement...Mais dans quel monde on vie ..je suis décourager...

Michel
Michel Bédard
Des résidents du secteur du parc de la Ribambelle dans l’arrondissement de Beauport ont fait part dernièrement à l’hebdomadaire Beauport Express que des jeunes fréquentant cet espace vert avaient été agressés par des adolescents et des jeunes adultes. Selon les informations obtenues, des gestes d’intimidation sévère auraient aussi été effectués sur deux jeunes filles en pleine rue et sur la piste cyclable à proximité. Une surveillance accrue des policiers est souhaitée par des parents du secteur pour augmenter la sécurité des jeunes. Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo.

Dans notre quête du bonheur, trop souvent, nous mettons nous-mêmes des obstacles sur notre propre chemin. 


✔ Le commérage. Si vous êtes heureux avec votre propre vie, pourquoi se soucier de ce qui se passe chez les autres ?  La seule chose que cette habitude produit, c’est de vous donner l’air piteux et jaloux.

✔ Se mêler des problèmes des autres. Les gens qui ne peuvent pas s'empêcher d'interférer avec les affaires des autres le font souvent parce qu’ils souffrent du vide de leur existence, qu’ils cherchent à combler de cette manière.

✔ Penser négativement. Certains passent leur temps à se plaindre de tout et de tout le monde, tandis que d’autres, plus optimistes, voient toujours le verre à moitié plein. Se concentrer sur le positif permet de se sentir heureux.

✔ La jalousie. Les gens heureux ne se comparent pas avec les autres parce qu’ils se satisfont de ce qu’ils ont et ils prennent du plaisir à célébrer les réussites de leurs amis.

✔ Rechercher l'approbation des autres. Les gens heureux n’ont pas besoin que les autres leur reconfirment leur valeur personnelle. Ils savent ce qu’ils valent et ils ne se soumettent pas aux attentes des autres, ce qui leur permet de se concentrer sur leur développement personnel.

✔ La vengeance. Au lieu de chercher la vengeance, les gens heureux essayent de solutionner le problème et de l’oublier. La meilleure vengeance est de vivre une bonne vie.

✔ Garder du ressentiment. La seule chose que l’on gagne avec le ressentiment, c’est l’augmentation de sa propre tristesse. Apprenez à lâcher prise, spécialement pour les choses que vous ne pouvez pas changer, et qui appartiennent au passé.

✔ Vouloir avoir raison à tout prix. Exposez votre point de vue de manière respectueuse et écoutez celui des autres. En discutant indéfiniment pour essayer de convaincre les autres, vous ne faites que tenter de redorer votre ego. Cessez d’imposer votre point de vue, ou de croire que vous savez mieux que les autres : chacun vient de quelque part.

✔ Avoir des attentes sur les autres. Un des plus grands défis de l’existence est d’accepter les gens tels qu’ils sont réellement. Vous vous sentirez plus serein lorsque vous comprendrez que vous ne pouvez pas changer les gens.

✔ Ignorer les problèmes personnels. Seuls les gens malheureux ignorent les problèmes quand ils surviennent. Malheureusement, plus vous ignorez le problème, et plus il devient important.

✔ Croire que le bonheur est ailleurs. Le vrai bonheur est ici et en vous. Vous seul avez le pouvoir de voir les choses sous un angle positif. Aucune possession matérielle ou relation humaine ne peut vous rendre heureux si vous n'êtes pas déjà satisfait avec vous-même.

✔ Trop réfléchir. L’excès de réflexion produit des problèmes à partir de rien et mène à des désaccords entre les personnes. Sur-analyser les situations et les évènements ne conduit qu’à produire du stress et de l’anxiété, et jamais de décisions rationnelles.

✔ Vivre dans le passé. Le passé est le passé et vous pouvez plus changer quoi que ce soit. C’est dans le présent et l’avenir que l’on peut construire son bonheur..

✔ Suivre le troupeau. Les gens heureux ont confiance en eux. Ils ne sont pas des suiveurs, mais plutôt des guides..

✔ Prendre les choses personnellement. Lorsqu’une personne vous adresse un commentaire, sachez prendre du recul, et éviter de sur-analyser ce qu’elle vient de dire, mais laissez-la plutôt expliquer sont point de vue. C’est à vous de décider comment vous interprétez la critique. Pensez à ce que vous pourriez apprendre en examinant les choses sous un angle différent du vôtre, lorsque vous considérez que les critiques sont constructives. 

Le plus difficile dans la conception d'un billet est de choisir un titre....

j'aimerais tellement raconter mes journées, ce que je pense....mais je suis bloqué....complètement mais j'ai appris que de nommer les choses facilite grandement a les réglés ou du moins les minimiser ....

Donc en principe si je dis que je ne suis pas capable d'écrire devrait faire en sorte que je commence

C'est comme de dire a quelqu'un ben oui pleure pleure laisse toi aller ...on dirait que ça coupe de moitié l'envie de pleurer.....